Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

 

UyLe Parti socialiste (PS), et le Parti radical de gauche (PRG) sont bien les précurseurs de l’élection des candidats à la présidentielle comme à des élections locales d’une primaire afin de désigner les candidats éligibles.

Contrairement aux primaires de 1995 et 2006, celle de 2011 a été ouverte, et en cela sa nouveauté, à tous les électeurs inscrits sur les listes électorales se reconnaissant « dans les valeurs de la gauche et de la République » et non aux seuls militants des partis en course aux suffrages.

Cette primaire en son époque a été reconnue comme un exemple, et un succès pour le public et tous les médias.

Ainsi fut l’exemple à suivre pour les prochaines désignations à des élections de candidats à l’unanimité des militants du PS .

Mais voilà, la bataille pour le pouvoir est souvent incompréhensible, obscure et mystérieuse, sauf pour celui qui la mène et la mènera selon l’opiniâtreté de sa raison ou la déraison, et à la réalité que l’intérêt général nous dicte, nous mène et nous oblige fort souvent malgré nous.

ADVERTISEMENT
 

ADVERTISEMENT

S’ajoute à cette émancipation élective, le sentiment d’humilité qui est propre à chacun de nous, selon notre réflexion, notre éducation, notre propre histoire, notre imagination et nos sentiments portés à nos prochains.

Malheureusement, tel ne fut le cas pour l’élection de la première des socialistes du Kremlin-Bicêtre dans le Val-de-Marne.

Ambition montre toi !

Intérêt général cache toi !

La bataille fut sévère pour être première des socialistes au Kremlin-Bicêtre.

Deux listes furent présentées, la première celle de Mme El Malki proclamation unilatérale, sans aucune consultation, ni vote des militants.

La seconde liste, celle de Mme Hélène Boganda-Stenfort fut présentée après consultation de militants pour contrecarrer cette position ferme, autoritaire, et dictatoriale de Mme Geneviève El Malki .

Dans une ambiance un peu crispée vint les deux tours de vote des militants pour désigner le premier des socialistes en vue des élections municipales en mars 2014.…
Au premier tour, la liste Mme Hélène Boganda-Stenfort est en tête d’une voix…second tour égalité entre les deux candidates.

Selon le Code électoral, c’est le candidat le plus âgé qui est élu en cas de score égal, la prime aux anciens !

Eh bien !

Commence ici la fourberie, la lâcheté, la trahison ignoble du vote des militants de la part de responsables fédéraux notamment par M. Luc Carvounas premier secrétaire fédéral et sénateur-maire d’Alfortville (94), qui décident arbitrairement le contraire et donne l’avantage à la perdante.

Quelle image donne la fédération PS du Val-de-Marne. Sont-ils vraiment socialistes ?
Le Parti socialiste au gré des élections depuis quelques années nous montre comment il est capable de tromper tout le (son) monde, notamment au Kremlin-Bicêtre, mais aussi dans de nombreuses autres villes de France et de Navarre…

Et pour l’actualité récente, notons l’exfiltration d’Harlem Désir du PS pour un emploi fictif au secrétariat d'Etat aux affaires européennes et son prochain remplacement à la tête du PS par Jean-Christophe Cambadélis qui suscitent des réactions très vives au sein du parti.

Celui-ci sollicite néanmoins un vote des militants…à suivre.

Par ailleurs, notons ce phénomène nouveau pour la conquête de la mairie du Kremlin-Bicêtre, un retour massif venant de je ne sais où de militants de l’UMP, peut être étaient-ils au courant de dissensions au niveau local à cause de la candidature illégitime et de l’attitude fautive de Mme. Geneviève El Malki, la brèche étant ouverte ils s’y engouffrent joyeusement comme un seul homme !

Malheureusement Mme Hélène Boganda-Stenfort sera non élu, et une chance pour l’équipe sortante de l’être. Mme Geneviève El Malki fut investie dans ses fonctions d’adjointe municipale, avec les indemnités correspondantes plus ou moins importantes selon la délégation attribuée, auprès de J-L Laurent maire reconduit dans ses fonction par le vote du 30 mars, avec soulignons le : un abandon d’une partie de son indemnité municipale, cela en regard du non-cumul des mandats qu’il devra obligatoirement respecter en 2017.

Pour conclure, ce mic-mac dicté par des ambitions personnelles au mépris de l’intérêt général, a failli faire perdre la mairie à J-L Laurent et son équipe.

Le vote dans la perspective des prochaines élections municipales de 2020 a été mis à mal.

Cette prochaine mandature ne peut être que bonne pour la démocratie nous allons pouvoir assister à une nouvelle participation, je l’espère constructive, des membres de l’opposition aux prochaines réunions des Conseils Municipaux.

Le Parti socialiste (PS), et le Parti radical de gauche (PRG) sont bien les précurseurs de l’élection des candidats à la présidentielle comme à des élections locales d’une primaire afin de désigner les candidats éligibles.

Contrairement aux primaires de 1995 et 2006, celle de 2011 a été ouverte, et en cela sa nouveauté, à tous les électeurs inscrits sur les listes électorales se reconnaissant « dans les valeurs de la gauche et de la République » et non aux seuls militants des partis en course aux suffrages.

Cette primaire en son époque a été reconnue comme un exemple, et un succès pour le public et tous les médias.

Ainsi fut l’exemple à suivre pour les prochaines désignations à des élections de candidats à l’unanimité des militants du PS .

Mais voilà, la bataille pour le pouvoir est souvent incompréhensible, obscure et mystérieuse, sauf pour celui qui la mène et la mènera selon l’opiniâtreté de sa raison ou la déraison, et à la réalité que l’intérêt général nous dicte, nous mène et nous oblige fort souvent malgré nous.

ADVERTISEMENT

S’ajoute à cette émancipation élective, le sentiment d’humilité qui est propre à chacun de nous, selon notre réflexion, notre éducation, notre propre histoire, notre imagination et nos sentiments portés à nos prochains.

Malheureusement, tel ne fut le cas pour l’élection de la première des socialistes du Kremlin-Bicêtre dans le Val-de-Marne.

Ambition montre toi !

Intérêt général cache toi !

La bataille fut sévère pour être première des socialistes au Kremlin-Bicêtre.

Deux listes furent présentées, la première celle de Mme El Malki proclamation unilatérale, sans aucune consultation, ni vote des militants.

La seconde liste, celle de Mme Hélène Boganda-Stenfort fut présentée après consultation de militants pour contrecarrer cette position ferme, autoritaire, et dictatoriale de Mme Geneviève El Malki .

Dans une ambiance un peu crispée vint les deux tours de vote des militants pour désigner le premier des socialistes en vue des élections municipales en mars 2014.…
Au premier tour, la liste Mme Hélène Boganda-Stenfort est en tête d’une voix…second tour égalité entre les deux candidates.

Selon le Code électoral, c’est le candidat le plus âgé qui est élu en cas de score égal, la prime aux anciens !

Eh bien !

Commence ici la fourberie, la lâcheté, la trahison ignoble du vote des militants de la part de responsables fédéraux notamment par M. Luc Carvounas premier secrétaire fédéral et sénateur-maire d’Alfortville (94), qui décident arbitrairement le contraire et donne l’avantage à la perdante.

Quelle image donne la fédération PS du Val-de-Marne. Sont-ils vraiment socialistes ?
Le Parti socialiste au gré des élections depuis quelques années nous montre comment il est capable de tromper tout le (son) monde, notamment au Kremlin-Bicêtre, mais aussi dans de nombreuses autres villes de France et de Navarre…

Et pour l’actualité récente, notons l’exfiltration d’Harlem Désir du PS pour un emploi fictif au secrétariat d'Etat aux affaires européennes et son prochain remplacement à la tête du PS par Jean-Christophe Cambadélis qui suscitent des réactions très vives au sein du parti.

Celui-ci sollicite néanmoins un vote des militants…à suivre.

Par ailleurs, notons ce phénomène nouveau pour la conquête de la mairie du Kremlin-Bicêtre, un retour massif venant de je ne sais où de militants de l’UMP, peut être étaient-ils au courant de dissensions au niveau local à cause de la candidature illégitime et de l’attitude fautive de Mme. Geneviève El Malki, la brèche étant ouverte ils s’y engouffrent joyeusement comme un seul homme !

Malheureusement Mme Hélène Boganda-Stenfort sera non élu, et une chance pour l’équipe sortante de l’être. Mme Geneviève El Malki fut investie dans ses fonctions d’adjointe municipale, avec les indemnités correspondantes plus ou moins importantes selon la délégation attribuée, auprès de J-L Laurent maire reconduit dans ses fonction par le vote du 30 mars, avec soulignons le : un abandon d’une partie de son indemnité municipale, cela en regard du non-cumul des mandats qu’il devra obligatoirement respecter en 2017.

Pour conclure, ce mic-mac dicté par des ambitions personnelles au mépris de l’intérêt général, a failli faire perdre la mairie à J-L Laurent et son équipe.

Le vote dans la perspective des prochaines élections municipales de 2020 a été mis à mal.

Cette prochaine mandature ne peut être que bonne pour la démocratie nous allons pouvoir assister à une nouvelle participation, je l’espère constructive, des membres de l’opposition aux prochaines réunions des Conseils Municipaux.

Malheureusement les prochaines élections européennes s'annoncent catastrophiques pour la Gauche, ne parlons pas des suivantes en 2015...

Le MRC s'aveugle lui même...avec ses (certains) acolytes du PS (au Kremlin-Bicêtre) !! Encore faut-il imaginer et croire que ces derniers aient une foi et concience d'esprit socialiste. J'en doute fortement pour l'instant présent. Prouvez moi le contraire, le débat est ouvert...

Le MRC va faire du PS au Kremlin-Bicêtre un bon (ou inexistant) chien de garde de leurs avantages, cumul des mandats , vote des étrangers, j'en passe et des meilleures etc...

Bonne réflexion à vous...

Par FQ

Geneviève El Malki

Geneviève El Malki

Partager cette page

Repost 0
Published by lapresseenrevue - dans MAI 2014

Présentation

  • : La Presse en Revue...
  •  La Presse en Revue...
  • : La presse est épluchée dans ses éléments politiques majeurs et cela avec un maximum d'impartialité. Aucun journal n'est écarté ni aucun journaliste. Des débats, des rendez-vous, des analyses... Bonne lecture.
  • Contact

Recherche

Pages